Exé Magazine

Exé Magazine

Présentation: 
Exé (A vivre éditions), la nouvelle revue d’architecture technique et détaillée publie pour chaque numéro 6 projets d’envergure, liés à un thème commun comme la lumière, la matière, les textures métalliques, les façades translucides… une revue professionnelle destinée aux architectes, maitres d’ouvrages, agences d’architectures, cabinets de conseil, constructeurs…
Coordonnées
A vivre éditions
5 rue Vertbois
Code Postal: 
75003
Ville: 
PARIS
Téléphone: 
0153901930

Actualités de Exé Magazine

exé N°36 – Juin / Juillet / Août

Mais quel extraordinaire brouhaha ! Passé la stupéfaction et la tristesse, moult experts en tout genre, plus ou moins éclairés, plus ou moins intéressés, s’expriment à hue et à dia dans tous les médias écrits, télévisuels, internet et radiophoniques. Jamais l’architecture n’aura été autant citée et discutée qu’en ce dramatique événement qu’est l’incendie de la cathédrale Notre-Dame. Et le grand public de découvrir l’existence d’Eugène Viollet-le-Duc et, ainsi, l’histoire de cette grande dame, qui dure depuis plus de 800 ans.

exé N°35 – MARS / AVRIL / MAI

​Si quelques aménageurs croient encore au zoning d’antan, les opérations urbaines récentes misent généralement sur la mixité des fonctions. Ainsi, les programmes tertiaires voisinent plus souvent avec les logements collectifs, les équipements, les commerces, soit, avec tout ce qui fait la ville. Ils se voient alors dotés de responsabilités nouvelles quant à leur présence ; qu’il s’agisse d’architecture ou d’usages. Au-delà des innovations actuelles sur l’aménagement des espaces de travail, il est donc bien question de concevoir des bâtiments de bureaux moins anonymes et plus en dialogue avec leur environnement immédiat.

exé n°34 – Décembre / Janvier / Février

L’architecture est un tout, c’est l’évidence même. La combinatoire est complexe et merveilleuse tant elle convoque d’idées, de savoir-faire et d’objectifs divers et parfois contradictoires. Mais certains éléments demeurent des sujets plus sensibles tant leur conception peut avoir de conséquences sur le tout. 
Il en va ainsi de la poutre, symbole statique par excellence, qui porte le couvert sur un ou plusieurs appuis. En une section ou en plusieurs formant ferme ; ses dimensions, sa répétitivité, son franchissement – lorsqu’ils restent visibles –, permettent les usages et génèrent l’espace tout entier. 

EXÉ N°32 – Juin / juillet / août

ÉDITO

Il est question d’enveloppe dans ce numéro de printemps. Dans toute sa complexité et sa technicité, en regard de sa désolidarisation d’avec la structure primaire du bâtiment. Thermique et étanche, elle supporte la belle ambivalence d’avoir à laisser pénétrer un maximum de lumière naturelle dans les espaces tout en protégeant de la surchauffe solaire. 

​N°31 mars / avril / mai - STRUCTURE BOIS

ÉDITO

C’est indéniable aujourd’hui, les enjeux environnementaux ont profondément amendé le secteur du bâtiment, à chaque strate ; qu’il s’agisse de méthodes constructives, de matériaux ou de processus collaboratifs entre les différents acteurs. Les réglementations, normes et autres actes à objectif de performances – peut-être discutables et perfectibles – sont de plus en plus exigeants et techniques. Et la grande vertu de cet objectif commun, construire bien et durablement, est celle d’avoir resserré les liens entre architectes et ingénieurs, qui travaillent ensemble de plus en plus tôt à la conception du projet, dès la phase esquisse parfois. Ce constat, nous l’avons fait à l’occasion de cette 31e édition d’exé consacrée à l’architecture passive, l’acoustique et la structure bois. Thermiciens, acousticiens et ingénieurs structure sont plébiscités pour aller au-delà des questions de calculs et d’efficience, il s’agit de mettre leurs compétences et toute la technicité de leur domaine respectif au service de l’architecture et non des seules performances.

EXÉ#30 décembre / janvier / février

TRAITS

À l’origine, il y a la main, le trait à la main, pour esquisser ce qui plus tard sera construit. Ensuite le trait informatisé prend le relais et permet à l’architecte de transmettre aux constructeurs, l’ouvrage détaillé dans son intégralité. Pour ce numéro exceptionnel, nous présentons une sélection de 15 bâtiments à travers croquis à la main, plans, coupes, élévations, détails, diagramme et autre axonométrie. L’architecture au trait, l’essence de la conception et des intentions constructives.


ÉDITO

Au départ il y a la main, tel le prolongement de l’esprit, qui permet de transmettre à autrui le projet au travers du dessin. Car sans transmission, pas de construction. Sans convoquer l’histoire de façon primaire, il est quand même sain de se rappeler que les plus grandes cathédrales ont été construites grâce à ce seul matériel graphique sur papier. Bien normalement, les outils à la disposition des architectes ont évolué, de plus en plus numériques, de plus en plus rapides, de plus en plus pratiques. 

EXÉ N°29 – Septembre / octobre / novembre

ÉDITO

Il est des procédés constructifs qui deviennent des symboles ; d’une époque, d’un contexte économique, de préoccupations environnementales. L’isolation thermique par l’extérieur (ITE) est de ceux-là ; de par sa prompte expansion depuis une dizaine d’années, ses vertus thermiques et ses développements techniques variés et constants. Qu’il s’agisse de construction neuve ou de réhabilitation, elle est rapidement devenue une habitude constructive, une évidence technique. Au risque de devenir un réflexe ? Au risque de limiter le propos architectural à un catalogue de solutions idoines ? Alors même que l’actualité dramatique britannique nous démontre qu’il reste encore des incertitudes à lever, nous consacrons notre rubrique CONSTRUCTION à ce sujet sensible et ô combien urbain !

EXÉ N°28 – Juin / juillet / août

ESCALIERS

Se déplacer d’un étage à l’autre, en montant ou en descendant, tout simplement. Qu’il soit masqué ou visible, l’escalier est un élément primaire de l’architecture, une extension naturelle de sa fonction¬nalité. Mais lorsqu’il est conçu tel un acteur principal de l’espace, comme c’est le cas dans les bâtiments sélectionnés ici, il en devient un élément fondateur.

ÉDITO

Il est donc question d’ascensions dans cette vingt-huitième édition d’exé ; celle du corps, celle de l’esprit, inévitablement, et celle des savoirs. Beaucoup de challenges encore à relever pour la construction de grande hauteur en bois ; qu’il s’agisse de réglementation, de technique constructive ou de résistance des matériaux. Mais les premières tours de 11 à 17 étages s’élèveront d’ici à 2019, déjà, elles seront démonstratrices d’un savoir-faire en plein développement, elles seront un emblème de la ville durable de demain. Nous abordons cet enthousiasmant sujet au sein d’une nouvelle rubrique intitulée « CONSTRUCTION » qui s’attachera à l’analyse d’une thématique du gros œuvre ou du second œuvre à chaque numéro ; innovations, enjeux et problématiques seront abordés avec tous les acteurs concernés.

EXÉ N°26 – décembre / janvier / février

VERSANTS DE TOIT

Constitutifs des lignes d’horizons du monde entier, les toits à un ou plusieurs versants, ancestraux et familiers, sont aujourd’hui une icône de l’architecture contemporaine. Avec des inclinaisons de plus en plus radicales, des revêtements de plus en plus divers et singuliers, des dessins toujours plus délicats des rives et des faîtages, ils sont un passionnant sujet d’innovation.  
 

exé 24 – mai.juin.juillet 2016

Ed. ÀVIVRE ÉDITIONS - Trimestriel

BAIES

Fixe ou ouvrante, source de lumière naturelle, de vues, d’aération et de sécurité, la baie dans le mur est l’attribut architectural ordinaire par excellence. À l’origine très spécifiques selon le pays et son climat, selon sa fonction, les styles se sont peu à peu homogénéisés avec les développements récents des techniques d’huisseries et de vitrages. Les projets sélectionnés ici démontrent comment l’architecture contemporaine s’en empare aujourd’hui, comment elle la renouvelle et la transcende.

 

Pages