L' Architecture d'Aujourd'hui

L' Architecture d'Aujourd'hui

Présentation: 
Chaque semaine, la rédaction d'AA partage son point de vue sur l'actualité de l'architecture, des arts, du design et de l'urbanisme.

L’Architecture d’Aujourd’hui est une revue internationale, résolument contemporaine et ouverte sur les disciplines de l’urbanisme, du design, des arts et du paysage. Son ambition est d’éclairer l’architecture par le biais de 6 numéros thématiques par an et de trois collections de hors-séries, diffusés en France et à l’étranger. Sous la direction de Jean Nouvel, un comité prestigieux soutient la revue, composé notamment de Shigeru Ban, Patrick Bouchain, Frank Gehry, Renzo Piano, et bien d’autres.

La revue en quelques chiffres :
• 6 numéros par an
• bilingue français/anglais
• 144 pages
• 230 x 298 mm
• 25 euros en librairies
• 75 000 lecteurs répartis dans plus de 50 pays
• 1/3 du lectorat à l’étranger

1 revue, 4 cahiers :

Aujourd’hui : ce cahier présente les actualités du monde de l’architecture, du paysage, du design ou des arts, via une sélection de réalisations récentes, de chantiers en cours, d’expositions, de livres, ainsi que le Portrait d’un(e) architecte célèbre ou émergent(e).

Dossier : ce cahier se concentre sur la thématique du numéro (Construction en pierre, Mixités, Musées, etc) avec une sélection de projets emblématiques internationaux, complétée notamment par la rubrique Patrimoine qui éclaire d’un regard contemporain une archive issue des collections d’AA et une Enquête qui apporte contexte et analyse économique du sujet.

Regards : ce cahier ouvre de nouvelles perspectives en explorant les disciplines connexes à l’architecture comme le design ou l’art contemporain, et propose également un carnet de voyages urbains et des interviews d’acteurs du monde de la construction (promoteurs, économistes, paysagistes, etc).

Carnet de tendances : ce cahier traite une thématique par numéro (les bureaux, les ouvrants, les façades, etc) en explorant des savoir-faire industriels et des innovations à travers une sélection de projets et de produits internationaux.

Pour chaque numéro, AA fait appel à des plumes internationales comme Oliver Wainwright (The Guardian), Edwin Heathcote (Financial Times), Andrew Ayers (Architectural Review), Catherine Sabbah (Les Échos), ou encore Jean-Philippe Hugron (Le Courrier de l’Architecte).

La directrice artistique Laurence Ravoux met en valeur le contenu éditorial et iconographique dans une maquette élégante et contemporaine.

Pour en savoir plus sur l’histoire d’AA, cliquez ici
Coordonnées
19, rue Martel
Code Postal: 
75010
Ville: 
Paris
Téléphone: 
+33 (0)1 58 05 17 49

Actualités de L' Architecture d'Aujourd'hui

L’Architecture d’Aujourd’hui n°444 — Philippe Starck, rédacteur en chef invité

« Une maison ne doit pas coûter plus cher qu'une voiture ». Philippe Starck, rédacteur en chef invité du n°444 de L'Architecture d'Aujourd'hui, a choisi d'explorer le sujet de l'industrialisation du logement car, dit-il, « le monde de la construction doit se nettoyer, revenir de ses avidités, ses narcissismes et retrouver la nécessité qui consiste à donner un toit aux gens qui sont en train de nourrir une démographie galopante. »

L’Architecture d’Aujourd’hui n°443 — spécial États-Unis

ÉDITORIAL
Emmanuelle Borne, rédactrice en chef de L’Architecture d’Aujourd’hui

En 1988, le philosophe français Jean Baudrillard publiait Amérique, un magnifique essai sur l’Amérique sidérale, road-trip à la rencontre du grandiose américain, balade automobile oscillant entre analyse métaphysique et vision poétique. Relisant l’opus en 2021, les détracteurs diront qu’il abonde de clichés – "la sidération immédiate du vertical" et "celle, horizontale, de l’automobile" – mais ce serait oublier que l’intention de Baudrillard était justement de disséquer cette "utopie réalisée". Plus de trente ans plus tard, l’écrit reste l’un des plus puissants sur les États-Unis et leurs icônes.

L’ARCHITECTURE D’AUJOURD’HUI N°442

LIEUX DE CULTE

2026 devait sonner, selon des estimations réalisées avant la pandémie, l’issue d’un chantier qui aura duré 140 ans, celui de la Sagrada Família à Barcelone, d’Antoni Gaudí. Si, en 1882, une telle entreprise au profit d’une institution religieuse n’étonnait personne, qu’en est-il aujourd’hui ?

Comment bâtit-on des lieux de culte aujourd’hui ? Église, mosquée, temple ou synagogue : les exemples abondent et ne se ressemblent pas, ni dans leur mode de financement, ni dans leur forme, sans évoquer leur culte, qui n’est pas l’objet de ce numéro. Ici, c’est l’architecture que nous avons interrogée. Or celle-ci commence avec la lumière, qui forme la toile de fond de tout édifice sacré.

EN 2021, L’ARCHITECTURE D’AUJOURD’HUI FAIT PEAU NEUVE

En novembre 2020, L’Architecture d’Aujourd’hui fêtait ses 90 ans. Le 18 décembre 2020, découvrez dans le n° 440 du magazine une toute nouvelle formule et une nouvelle identité graphique.
Soutenez L’Architecture d’Aujourd’hui en vous abonnant dès aujourd’hui. Ensemble, entamons un nouveau chapitre de cette iconique et éternelle revue.


UNE REVUE DE REGARDEURS.

AA nouveau numéro 438 : Parasites

Parasites
Rédacteur en chef invité : Tadashi Kawamata


Ayant convié un architecte en 2019 (Marc Barani, n° 432, septembre 2019), L’Architecture d’Aujourd’hui a choisi, pour son numéro de rentrée en 2020, de s’adresser à un artiste, Tadashi Kawamata. Dedans comme dehors, dedans et dehors, au sol, au ciel… Son champ d’invention est l’espace tout entier. S’il s’est accordé avec AA pour traiter le thème du « parasite », et le décliner à l’envi au fil des pages, c’est d’abord parce qu’il conçoit ses oeuvres comme des organismes dépendants d’autres organismes, de la ville principalement.

« L’oeuvre de Kawamata se nourrit de l’existant mais aussi, en retour, en change la perception. N’est-ce pas ainsi qu’il faille lire toute oeuvre construite? » souligne Emmanuelle Borne dans son éditorial.

AA 437

Fabulous Britain ! Cet été, L’Architecture d’Aujourd’hui se penche sur la scène architecturale éclectique et impertinente du Royaume-Uni.

En 2018, les architectes britanniques découvraient le rapport Living with Beauty, signé de la commission publique "Building Better, Building Beautiful", qui entendait définir "la belle architecture" – le tout teinté de nationalisme, voire de conservatisme. À l’opposé de cette promotion d’une architecture classicisante, qu’est-ce qui fait aujourd'hui la "belle architecture" au Royaume-Uni ?

AA 436 - TRAVAILLER


Le numéro 436 de L’Architecture d’Aujourd’hui propose de passer en revue les récentes évolutions des espaces tertiaires, sujet qui avait été choisi avant le début de la pandémie et le confinement. Les modèles en vigueur, articulé autour de la notion de bien-être, sont, depuis, largement remis en question, notamment à l’heure de la distanciation sociale. Le confinement aurait-il eu le mérite de souligner l’obsolescence, si ce n’est l’absurdité, de quelques modèles ?

Ce numéro de L’Architecture d’Aujourd’hui propose une lecture éclairée de quelques-unes de ces typologies, en compagnie de Norman Foster, mais aussi du philosophe Bernard Stiegler, avec des extraits inédits de son nouvel ouvrage, Bifurquer. 

AA 431 - Chine, régénérations

Entre réhabilitation du patrimoine et architectures à vocation écologique et locale, il existe un fragment de la scène architecturale chinoise qui porte un engagement à l’opposé du gigantisme et de l’urbanisation que connaît, partout, le territoire chinois.
C’est cet engagement qu’AA a choisi de présenter pour son numéro de juin 2019. Dans un pays qui devrait atteindre les 70% de citadins en 2030, quelques architectes, Wang Shu et Lu Wenyu en tête, œuvrent à la sauvegarde de villages, où ce qui est réhabilité l’est autant en faveur des populations concernées que dans le respect des matériaux et des dispositifs constructifs locaux.


Wang Shu et Lu Wenyu ont-ils montré la voie ? Les fondateurs d’Amateur Architecture Studio ne sont en tout cas pas les seuls architectes de leur génération, et de la suivante, à avoir choisi, dans ce pays comptant 1,39 milliard d’habitants en 2018, un engagement à l’opposé du phénomène d’urbanisation que connaît la République populaire de Chine depuis les années 1980, qui compte 59,58% de citadins aujourd’hui, et devrait atteindre les 70% en 2030 (selon Le Quotidien du Peuple, l’organe de presse officiel du Comité central du Parti communiste chinois). Cet engagement consiste notamment dans la sauvegarde de villages ruraux, où trop souvent la préservation du patrimoine s’apparente à la construction de grossiers pastiches.

AA 430 - Ville productive

Dans son numéro de mai, AA explore les projets, réalisations et initiatives qui plaident pour la réintégration des fonctions productives de la ville. Un temps à l’écart, la place de ces activités dans le tissu urbain pose aujourd’hui question.
Parcelles agricoles, sites industriels, activités artisanales, gestion des déchets, mais aussi espaces d’archives, réserves, parkings… Les lieux de cette productivité, longtemps mal aimés, constituent actuellement un défi de taille pour les architectes.


Alors qu’il y a encore peu de temps les élus avaient pour leurs villes l’ambition de les rendre smart, il est un vocable qui prend peu à peu le pas sur l’anglicisme et qui recouvre une réalité autrement plus prometteuse et durable : celui de ville « productive ». 

AA 429 - Ornements, icônes et symboles

Faut-il encore invoquer « Ornement et crime » d’Adolf Loos pour souligner que, plus de 100 ans après la diffusion du pamphlet de l’architecte viennois, l’ornement mérite au contraire d’être pleinement réhabilité ? Pour son premier numéro de 2019, AA propose de se pencher sur cette dimension du dessin architectural qui reste encore mal assumée. Et pourtant, l’ornement n’est-il pas une arme de prédilection contre la standardisation ?

Pages