Terre d’Architecture n°15 est paru

Terre d’Architecture n°15 est paru

Numéro spécial dédié aux réalisations distinguées par le Grand Prix d’Architecture La Tuile Terre Cuite Architendance 2018. 

Depuis 2012, tous les deux ans, en partenariat avec le Réseau des maisons de l’Architecture, le Grand Prix d’Architecture La Tuile Terre Cuite Architendance met en valeur des réalisations qui utilisent la tuile terre cuite en toiture ou façade de façon contemporaine et innovante. Ces réalisations sont sélectionnées par un jury composé d’architectes et de journalistes de la presse professionnelle. 

Dans ce numéro, vous découvrirez entre autres les projets de : 
La résidence « Le carreau », logements collectifs et individuels à Étainhus (76) par Anne Bettinger & Pascal Desplanques (Atelier Bettinger Desplanques), la crèche et centre multi-accueil rue Vauvenargues à Paris (18E) par  Christine Kalus & Philippe Roussel (Kalus Roussel Architectes), le « clos jardin », une maison individuelle à Beaune (21) par l’architecte Sarah Markert, une résidence intergénérationnelle de 80 logements sociaux collectifs à Cesson (77) par Marie Degos & Nicolas Hartung (MDNH architectes), un ensemble de  5 maisons groupées à Saint-Jean-de-Beugné (85), par Fanny Perrot, Pierre Ledoux & Etienne Magueres (Vendredi Architecture & Urbanisme), l’opération de réhabilitation et surélévation de l’hôtel XO, Paris (17ème) par Pierre Monmarson Architecture… 

Consulter Terre d’Architecture en ligne 

Pour recevoir le magazine Terre d’Architecture gratuitement par courrier, demande à architendance@latuileterrecuite.com

Le mot de la Présidente du jury
Anne-Sophie Kehr
Présidente du Réseau des maisons de l’architecture


J’ai présidé cette année pour la première fois le jury du Concours La Tuile Terre Cuite Architendance, dont c’est la quatrième édition, et j’ai découvert une démarche qui met réellement en exergue les valeurs d’architecture et le dialogue avec les architectes. 

Les projets retenus ont fait l’unanimité du jury. Ces projets étaient tous inscrits dans une quête d’innovation dans la mise en œuvre, de modernité formelle, n’ayant pas pour objet premier de donner à voir le geste architectural, mais plutôt une forme d’humilité au service d’usages nobles : logement, accueil des enfants, liens intergénérationnels… 

Le matériau terre cuite a aussi pour spécificité de s’inscrire dans un rapport aux sens, par exemple celui du toucher, d’une sensualité retrouvée entre le bâti et son occupant. Le matériau devient substantiel au projet, il l’inscrit dans une histoire, dans un territoire, il porte la transition entre les espaces, entre les formes d’habitat. 

Les réalisations sont d’une très belle simplicité, ce qui n’exclut pas une réelle technicité ; elle est masquée et le propos de l’architecte est centré sur la création d’un espace dans lequel il fait bon être. 

Je vous invite donc à découvrir ce palmarès 2018, qui s’inscrit parfaitement dans les enjeux de construction durable et responsable, que les acteurs de la construction doivent porter comme une impérieuse nécessité. 

Bonne lecture à tous.