Galeries Lafayette, dernier grand magasin de la rue Saint-Ferréol, Marseille

Morales

A propos de l'agence
Activité: 
Architectes
Présentation: 
Réhabilitations en sites occupés, réhabilitation de bâtiments historiques, bâtiments privés et publics, constructions HQE
Département: 
Description du projet: 
Maitre d'ouvrage : Galeries Lafayette
Mission de base
Montant des travaus : 3 000 000 €
Surface : 9000 m²
Livraison : 2005

Le projet est un travail de mémoire. Il se base sur le constat de l’évident décalage du bâtiment et de l’offre.
Rue Sant Fé, on est au cœur de l’hyper centre marseillais, avec une clientèle jeune et multiculturelle.
Le bâtiment »Dames de France » est au milieu de cette artère piétonne. C’est le dernier grand magasin du centre ville. Il appartient à la mémoire collective marseillaise mais ne colle plus aux attentes de sa population..
La première ambition est de se réapproprier la ville, retrouver sa place grâce à la monumentalité du bâti qui revêtira sa couleur blanche d’origine. De nouvelles grandes portes seront ouvertes sur la ville et les vitrines décloisonnées offriront une interactivité entre le passant et le magasin.
La deuxième ambition, c’est de se réapproprier le bâtiment travestit, abîmé, oublié.
On décloisonne pour retrouver l’enveloppe originelle, les baies dérobées, les sols cachés. Ces surfaces reconquises nous placent dans la vérité du lieu. On efface le standard, le toc, le lisse. La technique minimisée reste apparente pour conserver le maximum de volume.
Dans cet espace ressuscité on réorganise les circulations.
L’ascension est codifiée autour de l’ancienne trémie suggérée par une surface argentée ou se glisse l’escalator noir.
La cage d’escalier dans son voile rouge passé se love derrière une boite noire déclinée à chaque étage en autant de vitrine intérieures. L’espace est scandé de repères à chaque niveau, dans des univers différenciés. Le visiteur-spectateur-acheteur se déplace dans un environnement balisé donc rassurant.
L’identification se fait par signe. Au delà des clichés, on est quand même frimeur, filous…voire même un peu fainéant, soleil oblige. Sur le mode de la dérision, on trouvera donc un container tombé du ciel, des baraques de chantier, des billots de bois, des fauteuils.
Avec une offre renouvelée, les galeries offrent une expérience nouvelle à l’acheteur-acteur. Un nouvel espace de convivialité avec des scénarios différents pour un magasin en mouvement. On ne cache rien, on donne même à voir le backstage. Un restaurant s’installe à l’entresol dans les anciennes réserves laissées dans leur état d’origine.
Réinvestir à l’économie le bâtiment c’est transcender l’héritage. Le grand magasin de la mode c’est l’histoire retrouvée.
A Saint Fé, la mode vit encore plus fort.
Année de réalisation: 
Département: 

Plus de projets de l'agence Morales

  • Architectes

    Gendarmerie HQE de Peyrolles-en-Provence, un écho au vernaculaire agricole

    Maître d'ouvrage : Commune de Peyrolles-en-Provence DDE des Bouches-du-Rhône Mission de base Maître d'ouvrage délégué Montant des travaux : 2 400 000 € Surface : 1800 m² Livraison du chantier 2005 La... Lire la suite
  • Architectes

    BUREAUX DE LA CAF URSSAF à Digne-les-Bains (04)

    Maître d'ouvrage : CAF des Alpes de Haute-Provence et Union de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d'allocations familiales des Alpes de Haute-Provence Mission de base Montant des... Lire la suite
  • Architectes

    Réhabiliatation d'un moulin du XVIIIe en un centre culturel et artistique

    Maître d'ouvrage : Commune d'Auriol (13) Mission de base Montant des travaux : 1 590 680 € Surface : 1100 m² Livraison : juillet 2006 Le Jardin de Village / Une histoire d’eau / La Rive en Projet / L... Lire la suite