L’Architecture d’Aujourd’hui n°443 — spécial États-Unis

L’Architecture d’Aujourd’hui n°443 — spécial États-Unis

ÉDITORIAL
Emmanuelle Borne, rédactrice en chef de L’Architecture d’Aujourd’hui

En 1988, le philosophe français Jean Baudrillard publiait Amérique, un magnifique essai sur l’Amérique sidérale, road-trip à la rencontre du grandiose américain, balade automobile oscillant entre analyse métaphysique et vision poétique. Relisant l’opus en 2021, les détracteurs diront qu’il abonde de clichés – "la sidération immédiate du vertical" et "celle, horizontale, de l’automobile" – mais ce serait oublier que l’intention de Baudrillard était justement de disséquer cette "utopie réalisée". Plus de trente ans plus tard, l’écrit reste l’un des plus puissants sur les États-Unis et leurs icônes.

Trente ans plus tard, bien des icônes ont été déboulonnées, des symboles revisités ou plus tragiquement assiégés, des architectures détruites ou transformées. Avec ce numéro dédié aux USA, L’Architecture d’Aujourd’hui a souhaité se pencher sur l’Amérique de Biden, celle qui émerge à peine d’une gueule de bois nommée Trump, et plus précisément sur la scène architecturale qui a vu le Capitole pris d’assaut. Dans un pays où les symboles ont pendant un temps perdu leur valeur, soit la force qu’ils confèrent à la réalité, quelles ont été les aspirations des architectes ? Quelles sont leurs vocations, leurs ambitions ?  Quelles sont les nouvelles icônes architecturales ? Quel projet de société soutiennent-elles ? Car si les symboles ont été affaiblis, si les lignes ont bougé, et si les paradigmes ont changé, ils se reconstituent et augurent d’autres visions, tout aussi américaines, même si moins familières. C’est de ce continent-là que L’Architecture d’Aujourd’hui a souhaité offrir un aperçu, l’Amérique d’aujourd’hui, tout aussi intense qu’elle était sidérale avec Baudrillard. America, America !

Au sommaire : Land Art et gigantisme dans le désert américain ; la ville de San Francisco au cinéma ; rencontre avec une biologiste synthétique à Boston ; poésie et politique aux États-Unis avec Amanda Gorman et Morgan Parker ; portrait de l'architecte Denise Scott Brown ; le patrimoine des suprémacistes blancs déboulonné ; les réalisations de SHoP Architects, Studio Gang, SOM, Steven Holl et No Architecture ; l'architecture made in Disneyland ; entretien avec l’architecte « spéculatif » Liam Young ; et beaucoup d'autres surprises.

NOUVEAU NUMÉRO DISPONIBLE EN KIOSQUE, EN LIBRAIRIE
ET SUR NOTRE BOUTIQUE EN LIGNE.

+ d'infos

Thématique: