Revue de Presse

d'a Intérieurs n°263 - Juin 2018

Chaque mois de juin est l’occasion pour le magazine d’a d’explorer le large et riche champ de l’architecture d’intérieur. Vous découvrirez tout d’abord une sélection de mobilier pour le tertiaire, de showrooms et d’expositions design avant de revenir plus longuement sur l’un des grands rendez-vous du design : le salon de Milan d’avril dernier. Ce sont surtout vingt-deux réalisations d’intérieur de boutiques, hôtels et restaurants d’une part, d’espaces de travail d’autre part, que nous avons choisi de vous présenter et qui marquent le meilleur des livraisons de l’année écoulée. 

D’architectures N°261

Éditorial / Slow-tech
N’en déplaise aux amateurs de spectaculaire et aux démagogues des politiques urbaines, l’architecture
innovante n’a pas besoin de se parer de formes extravagantes ou de se planter mille arbres sur le crâne. Nous savons par ailleurs que le verdissement à tout prix, l’obsession de l’isolation thermique ou l’accoutrement technologique à outrance des bâtiments – chevaux de Troie d’une normalisation galopante – sont souvent les pires ennemis du développement durable : combien d’énergie grise gaspillée pour planter des navets sur les toits ?
Davantage de technologie ; sûrement, mais seulement si elle est utilisée pour en minimiser la dépendance. Pour le dire autrement : se jouer de la complexité pour tendre vers une plus grande simplicité. C’est sans doute à ce prix que le progrès peut redevenir une valeur positive. Nous voyons ainsi aujourd’hui des savoirfaire ancestraux – terre, bois ou pierre – optimisés grâce à une ingénierie de pointe.

D’A numéro 259

​Éditorial / Œcuménisme et soft power

Des pyramides au palais Bourbon en passant par le château de Versailles, l’architecture s’est toujours mise au service du pouvoir, qu’il soit d’ordre divin, démocratique ou despotique. Mais que sa nature soit tyrannique ou non, le pouvoir ne veut plus aujourd’hui se montrer coercitif ou arrogant. Au contraire,  il cherche désormais à renvoyer davantage une image d’humilité ou de bienveillance. La Culture est devenue ce moyen privilégié par lequel les États peuvent moins brutalement exercer leur hégémonie. Depuis 1990 (1), on parle de soft power pour qualifier ce jeu d’influence. Avec le Louvre du golfe Persique, la France et Abu Dhabi inaugurent un modèle de soft power partagé où chacun, malgré ses différences, devrait en principe y trouver son compte en matière de séduction géopolitique. Grâce au patrimoine et au savoir- faire muséologique qu’elle exporte, la première se donne une stratégie pour faire rayonner sa prestigieuse culture quand l’autre offre au monde l’image d’un libéralisme culturel qui tranche intentionnellement avec l’autoritarisme de sa gouvernance, comme avec le sectarisme de son grand voisin wahhabite.

DETAIL numéro de septembre 2019

Vivre en zone rurale

Detail est la première revue indépendante d´architecture allemande. Son point fort est constitué par la présentation particulièrement bien documentée de projets architecturaux exemplaires, analysés jusque dans leurs détails de construction-présentés avec le plus grand soin.
Elle est plus qu´une revue spécialisée. La même ambition de qualité anime tout ce que Detail propose en plus à ses lecteurs au-delà de son contenu de magazine d´architecture.
Detail choisit des réalisations récentes présentant de nouveaux partis pris architecturaux.

D’architectures N°274

Calimero et le promoteur

Les architectes aimeraient bien concevoir leurs projets uniquement en fonction des usages, du contexte, des matériaux et du budget. Pourtant, leurs plus lourdes contraintes proviennent souvent d’ailleurs, de la part d’acteurs plutôt ignorants de ces questions : les maires et les promoteurs. Même s’ils sont bien intentionnés, on sait que la grande majorité des maires sont incompétents en matière d’architecture et d’urbanisme. Quant aux promoteurs, s’ils connaissent mieux que chacun les ressorts financiers de l’immobilier, ils sont généralement ignorants en ces matières ; la raison en est simple : on ne choisit pas d’être promoteur pour l’art ou le bien public mais pour faire des profits, comme on vendrait des aspirateurs. L’architecte croit construire pour l’éternité quand le maire le fait pour la durée de son mandat et le promoteur pour le temps de vente de ses « produits immobiliers ». 

Séquences bois n°121

De l’audace des surfaces aux sagaces interfaces

Si le bois trouve une place grandissante dans nos environnements urbains, le greenwashing n’a jamais autant sévi. Bien souvent, la façade bois sert de faire-valoir d’une posture (supposément) écolo, quitte à cacher un système constructif absolument conventionnel. Hélas, la façade bois est LE sujet sensible de la construction bois, peut-être celui qu’il faudrait manier avec le plus d’expertise, car cette partie de l’édifice réagit non seulement aux intempéries, mais surtout, en milieu urbain, aux effets de la pollution. L’exposition d’un matériau vivant à ces contraintes constitue toujours un défi, qu’il est important de mesurer pour ne pas décrédibiliser la filière aux yeux de nos commanditaires. Les projets présentés dans ce numéro, conçus par des architectes rompus à l’exercice, permettent de décrypter les solutions qu’ils pratiquent. On mesure que, loin de n’être que jeux de matières et d’abstraites compositions géométriques, les façades sont avant tout des systèmes multicouches particulièrement techniques. 

exé N°37 – SEPTEMBRE / OCTOBRE / NOVEMBRE

Le mercure s’est affolé au cours de ces dernières semaines, et, d’après une grande majorité d’experts mondiaux, ce n’est évidemment pas bon signe. Nous vous proposons donc de descendre en température dans les pages qui suivent. Comme vous le savez sûrement, le blanc a cette propriété de n’absorber qu’un minimum de rayonnement solaire, il est ainsi dit réfléchissant ; tout s’explique alors quant à certains villages grecs ou italiens aux maisonnettes parfaitement immaculées, dont le confort d’été est indéniable.

NDA N°38

Le Nda 38 est sorti. Vous pourrez le lire si vous êtes abonné ou alors le prendre gratuitement sur les salons de septembre (Maison et Objet, Paris Retail Week, Architect @ Work Paris).

Ce Spécial Retail et E-Commerce vous fait découvrir des boutiques, des nouveaux espaces tendances et des innovations. Comme toujours, d'autres domaines en architecture et design vous sont dévoilés (centres commerciaux, hôtellerie, culture, tertiaire, yachting, etc).

D’architectures N°273

Passoires thermiques, passoires intellectuelles

Lorsque le froid s’installe et que grimpe la facture énergétique, que la canicule frappe et qu’il faut évacuer des écoles, on se met à rêver qu’est enfin venu le temps de se poser des questions d’architecture : comment dessiner un quartier et implanter un bâtiment ; comment concevoir et placer les fenêtres ; comment organiser l’espace et donner de la hauteur habitable pour créer des flux d’air vertueux. Quant à la rénovation, avant d’emmitoufler les passoires thermiques de la panoplie complète des produits certifiés du catalogue, on peut aussi s’interroger : quelles sont leurs qualités propres ; comment transformer leurs faiblesses en atouts, améliorer ce qui n’est pas suffisamment efficace, corriger ce qui dysfonctionne sans pour autant atteindre l’efficience normalisée. Une réponse adaptée précisément à chaque lieu et à ses usages, autrement dit une réponse… architecturale.

​Urbanisme n°413

Dossier « Livrer les urbains »
Réalisé avec quelques-uns des meilleurs spécialistes du domaine, ce dossier s’attache à dessiner le paysage mondial de la logistique urbaine et à faire le point sur l’intervention des villes européennes et leurs limites.
Il propose des analyses des flux de marchandises, de la dualisation des activités logistiques (urbaines et péri-urbaines au détriment de la logistique intermédiaire) ou des effets du e-commerce.
Le dossier dresse un panorama complet des innovations (fluvial, véhicule autonome, drones…).
Sans oublier : les parcs et hôtels logistiques, la livraison des derniers mètres, les "hyper lieux" de la logistique urbaine (Buenos Aires et Paris), à travers notamment une bande dessinée sur les livreurs à vélo.

Accéder au sommaire

Pages