Revue de Presse

D’architectures N°274

Calimero et le promoteur

Les architectes aimeraient bien concevoir leurs projets uniquement en fonction des usages, du contexte, des matériaux et du budget. Pourtant, leurs plus lourdes contraintes proviennent souvent d’ailleurs, de la part d’acteurs plutôt ignorants de ces questions : les maires et les promoteurs. Même s’ils sont bien intentionnés, on sait que la grande majorité des maires sont incompétents en matière d’architecture et d’urbanisme. Quant aux promoteurs, s’ils connaissent mieux que chacun les ressorts financiers de l’immobilier, ils sont généralement ignorants en ces matières ; la raison en est simple : on ne choisit pas d’être promoteur pour l’art ou le bien public mais pour faire des profits, comme on vendrait des aspirateurs. L’architecte croit construire pour l’éternité quand le maire le fait pour la durée de son mandat et le promoteur pour le temps de vente de ses « produits immobiliers ». 

Séquences bois n°121

De l’audace des surfaces aux sagaces interfaces

Si le bois trouve une place grandissante dans nos environnements urbains, le greenwashing n’a jamais autant sévi. Bien souvent, la façade bois sert de faire-valoir d’une posture (supposément) écolo, quitte à cacher un système constructif absolument conventionnel. Hélas, la façade bois est LE sujet sensible de la construction bois, peut-être celui qu’il faudrait manier avec le plus d’expertise, car cette partie de l’édifice réagit non seulement aux intempéries, mais surtout, en milieu urbain, aux effets de la pollution. L’exposition d’un matériau vivant à ces contraintes constitue toujours un défi, qu’il est important de mesurer pour ne pas décrédibiliser la filière aux yeux de nos commanditaires. Les projets présentés dans ce numéro, conçus par des architectes rompus à l’exercice, permettent de décrypter les solutions qu’ils pratiquent. On mesure que, loin de n’être que jeux de matières et d’abstraites compositions géométriques, les façades sont avant tout des systèmes multicouches particulièrement techniques. 

exé N°37 – SEPTEMBRE / OCTOBRE / NOVEMBRE

Le mercure s’est affolé au cours de ces dernières semaines, et, d’après une grande majorité d’experts mondiaux, ce n’est évidemment pas bon signe. Nous vous proposons donc de descendre en température dans les pages qui suivent. Comme vous le savez sûrement, le blanc a cette propriété de n’absorber qu’un minimum de rayonnement solaire, il est ainsi dit réfléchissant ; tout s’explique alors quant à certains villages grecs ou italiens aux maisonnettes parfaitement immaculées, dont le confort d’été est indéniable.

NDA N°38

Le Nda 38 est sorti. Vous pourrez le lire si vous êtes abonné ou alors le prendre gratuitement sur les salons de septembre (Maison et Objet, Paris Retail Week, Architect @ Work Paris).

Ce Spécial Retail et E-Commerce vous fait découvrir des boutiques, des nouveaux espaces tendances et des innovations. Comme toujours, d'autres domaines en architecture et design vous sont dévoilés (centres commerciaux, hôtellerie, culture, tertiaire, yachting, etc).

D’architectures N°273

Passoires thermiques, passoires intellectuelles

Lorsque le froid s’installe et que grimpe la facture énergétique, que la canicule frappe et qu’il faut évacuer des écoles, on se met à rêver qu’est enfin venu le temps de se poser des questions d’architecture : comment dessiner un quartier et implanter un bâtiment ; comment concevoir et placer les fenêtres ; comment organiser l’espace et donner de la hauteur habitable pour créer des flux d’air vertueux. Quant à la rénovation, avant d’emmitoufler les passoires thermiques de la panoplie complète des produits certifiés du catalogue, on peut aussi s’interroger : quelles sont leurs qualités propres ; comment transformer leurs faiblesses en atouts, améliorer ce qui n’est pas suffisamment efficace, corriger ce qui dysfonctionne sans pour autant atteindre l’efficience normalisée. Une réponse adaptée précisément à chaque lieu et à ses usages, autrement dit une réponse… architecturale.

​Urbanisme n°413

Dossier « Livrer les urbains »
Réalisé avec quelques-uns des meilleurs spécialistes du domaine, ce dossier s’attache à dessiner le paysage mondial de la logistique urbaine et à faire le point sur l’intervention des villes européennes et leurs limites.
Il propose des analyses des flux de marchandises, de la dualisation des activités logistiques (urbaines et péri-urbaines au détriment de la logistique intermédiaire) ou des effets du e-commerce.
Le dossier dresse un panorama complet des innovations (fluvial, véhicule autonome, drones…).
Sans oublier : les parcs et hôtels logistiques, la livraison des derniers mètres, les "hyper lieux" de la logistique urbaine (Buenos Aires et Paris), à travers notamment une bande dessinée sur les livreurs à vélo.

Accéder au sommaire

AA 431 - Chine, régénérations

Entre réhabilitation du patrimoine et architectures à vocation écologique et locale, il existe un fragment de la scène architecturale chinoise qui porte un engagement à l’opposé du gigantisme et de l’urbanisation que connaît, partout, le territoire chinois.
C’est cet engagement qu’AA a choisi de présenter pour son numéro de juin 2019. Dans un pays qui devrait atteindre les 70% de citadins en 2030, quelques architectes, Wang Shu et Lu Wenyu en tête, œuvrent à la sauvegarde de villages, où ce qui est réhabilité l’est autant en faveur des populations concernées que dans le respect des matériaux et des dispositifs constructifs locaux.


Wang Shu et Lu Wenyu ont-ils montré la voie ? Les fondateurs d’Amateur Architecture Studio ne sont en tout cas pas les seuls architectes de leur génération, et de la suivante, à avoir choisi, dans ce pays comptant 1,39 milliard d’habitants en 2018, un engagement à l’opposé du phénomène d’urbanisation que connaît la République populaire de Chine depuis les années 1980, qui compte 59,58% de citadins aujourd’hui, et devrait atteindre les 70% en 2030 (selon Le Quotidien du Peuple, l’organe de presse officiel du Comité central du Parti communiste chinois). Cet engagement consiste notamment dans la sauvegarde de villages ruraux, où trop souvent la préservation du patrimoine s’apparente à la construction de grossiers pastiches.

DETAIL numéro juillet-août

Architecture et eau

Detail est la première revue indépendante d´architecture allemande. Son point fort est constitué par la présentation particulièrement bien documentée de projets architecturaux exemplaires, analysés jusque dans leurs détails de construction-présentés avec le plus grand soin.
Elle est plus qu´une revue spécialisée. La même ambition de qualité anime tout ce que Detail propose en plus à ses lecteurs au-delà de son contenu de magazine d´architecture.
Detail choisit des réalisations récentes présentant de nouveaux partis pris architecturaux.

Nouveau numéro de Séquences Bois : Avril-mai - n°120 - Lieux de spectacle

Figures élémentaires pour tableaux vivants

À l’heure de l’effet Bilbao, où la culture se veut portée comme étendard - quitte à ce que l’édifice ne soit qu’une image qui n’évoque rien de sa fonction -, peut-on rêver d’une architecture dévolue au spectacle vivant, apte à lui laisser place en toute humilité ? Les six projets présentés dans ce numéro, glanés de l’Europe jusqu’aux Etats-Unis, témoignent d’une rationalité architecturale au sein de laquelle les artistes bénéficient d’une sobriété spatiale, de l’ordre du cadre entre les lignes duquel peut s'épanouir le tableau.

AA 430 - Ville productive

Dans son numéro de mai, AA explore les projets, réalisations et initiatives qui plaident pour la réintégration des fonctions productives de la ville. Un temps à l’écart, la place de ces activités dans le tissu urbain pose aujourd’hui question.
Parcelles agricoles, sites industriels, activités artisanales, gestion des déchets, mais aussi espaces d’archives, réserves, parkings… Les lieux de cette productivité, longtemps mal aimés, constituent actuellement un défi de taille pour les architectes.


Alors qu’il y a encore peu de temps les élus avaient pour leurs villes l’ambition de les rendre smart, il est un vocable qui prend peu à peu le pas sur l’anglicisme et qui recouvre une réalité autrement plus prometteuse et durable : celui de ville « productive ». 

Pages