Photographie Stade du Merlan Noto-Lucchesi (230851)

Le stade du Merlan Noto-Lucchesi s’installe dans un quartier sensible de Marseille (13e) pour offrir aux associations et aux scolaires locaux un équipement de proximité de qualité.

Son originalité réside dans la proposition audacieuse d’enterrer les bâtiments (vestiaires, salle de convivialité et logement gardien) afin de se prémunir des dégradations volontaires telles que le bris de glace, les intrusions, les détériorations des façades, le squate des toitures, et ainsi offrir à ce quartier « béton-bitume » un véritable espace paysager et verdoyant… 

C'est ainsi deux bâtiments, un de 400m2 et un de 100m2 (logement T4) qui prennent place sous les buttes de terre. Les locaux nécessitant une ouverture sur l'extérieur tels que les pièces de vie, les chambres et l'espace de convivialité, sont ramenés en limite de bâti, les coques intégrant des volets ayant pour fonction la protection anti-effraction.

D'autres avantages, notamment financiers, s'ajoutent à ce parti pris:

- la gestion sur chantier des masses de terre existantes, réduisant ainsi les rotations de camion;

- le recyclage le bâti du vestiaire existant en gravats compactés sur place pour la mise en oeuvre des plateformes.

Le projet se nourrit du vocabulaire végétal : l'acier corten comme évocation de la terre, se conjugue aux espaces verdoyants. Cinq coques, telles des monolithes, sont implantées dans les talus afin de marquer les entrées et façades des bâtiments non visibles.

La clôture architecturale, réalisée sur mesure, crée cette vibration d'ombre et de lumière que l'on trouve à la lisière des bois : de l'invisible au visible des vues frontales et latérales, loin de clore hermétiquement le site, elle sacralise le lieu et le transforme en un espace paysager dédié au sport et aux loisirs en plein air.

D’un point de vue « pratique », le choix d’un matériau tel que l’acier corten, est un choix durable car celui-ci est stable dans le temps, naturellement pérenne et très facile d’entretien : après le ponçage (d’un graffiti par exemple…), la patine se régénère par elle-même.

Enfin, profitant de la vaste surface du terrain de foot et du climat méditerranéen, une production d'énergie éco-responsable par géothermie s'est imposée comme une évidence. Ce système nous a ainsi permis pour les deux bâtiments d'optimiser la ventilation double flux, de gérer les besoins en eau chaude et de mettre en oeuvre un chauffage au sol afin de contourner la problématique des corps de chauffe souvent dégradés en milieu public.

Photographies associées à Stade du Merlan Noto-Lucchesi

Choisissez une image dans la liste :
, , , , , , , , , , , , ,
Retourner au projet Stade du Merlan Noto-Lucchesi de l'agence ATELIER NAOM (NOUVEAUX ARCHITECTES OF MARSEILLE).
Matériaux: