Etude maison contemporaine COS1 // 2015

Studio SCOP

A propos de l'agence
Activité: 
Architectes
Présentation: 

Le studio SCOP est composé de : 
Sarah COHEN, Architecte HMONP, master en urbanisme diplomée en 2009 à l’école nationale supérieure d’architecture de la ville et des territoires ; 
et
Olivier PERONE, Architecte HMONP, diplôme en architecture en 2006, mention "recherche" pour...

Département: 
Description du projet: 
Contexte
Le terrain concerné se situe dans un tissu pavillonnaire.
Le terrain est étroit (largeur sur rue d’environ 9m, en fond de parcelle d’environ 6.8m) présente une forme en « L ». Le programme consiste en la création de deux logements.
 

Profondeurs de champs
Au vu de la configuration de la parcelle et du programme, le bâtiment est divisé dans le sens de la largeur en deux volumes de deux hauteurs distinctes, accentuant ainsi le caractère en lanière de la parcelle. Le plus petit logement s’implante en retrait de la rue créant un premier plan relativement bas en R+1, tandis que le plus grand en R+2 vient en arrière-plan.
Ce second volume est ciselé (à la fois pour accentuer davantage l’exiguïté de la parcelle et respecter le CES de 0,3) par une « faille » verticale bardée de bois.
 

Des espaces extérieurs aux usages complémentaires
A défaut de pouvoir aménager de grands espaces extérieurs de jardin, l’idée est de donner différents statuts à ces espaces. Ainsi, le jardin côté rue (exposé sud-ouest) s’insère dans la trame paysagère du quartier et participe à la valorisation de l’espace de la rue. Le jardin à l’arrière de la maison (orienté nord-est) aura une vocation beaucoup plus intime. Mais nous aménageons également un espace extérieur « suspendu » ; ainsi, le logement le plus grand bénéficie, à R+1 de la toiture du logement le plus petit, d’une terrasse extérieure exposée sud-ouest abritée par un claustra bois offrant une vue sur le fort du Mont Valérien.
 

Blanc en saillie / Bois en creux
Les matériaux choisis sont un enduit blanc lisse pour les volumes principaux. Tous les espaces « en creux » sont habillés de tasseaux de bois (mélèze) calepinés verticalement traités avec une lasure incolore. Trois tailles de planches seront employées (épaisseur et largeur) afin de donner une vibration et une variation à cet habillage en contraste avec le caractère lisse et blanc de l’enduit.
Surface: 
140m2
Année de réalisation: 
Coût du projet: 
Entre 100K€ et 1M€
Département: 
Ville: 
Nanterre

Plus de projets de l'agence Studio SCOP

  • Architectes

    Rénovation et extension d'une maison ouvrière // Fontenay-sous-Bois

    Contexte Le projet se situe dans le centre-ville de Fontenay-sous-Bois, dans une ruelle en impasse dans un cadre paisible, desservant une série de maisons ouvrières sur un modèle similaire et se sont... Lire la suite
  • Architectes

    Extension d'une maison individuelle - Sainte Geneviève des Bois

    Le contexte Le terrain concerné se situe dans un quartier résidentiel à dominante pavillonnaire de type traditionnel. La maison existante en R+comble est implantée en retrait de la rue et mitoyenne... Lire la suite
  • Architectes

    Surélévation et réhabilitation d'un pôle dentaire et médical + logements

    Le bâtiment est en retrait de l’Avenue mais avancé de 8m par rapport au front bâti général, notamment du « bâtiment » de logements en R+6 qui se trouve à sa droite, et en retrait de 5m par rapport à... Lire la suite