Valorisation des vestiges archéologiques

Description du projet

Dans le cadre des travaux de déviation du chef-lieu de Saint-Gervais-les-Bains, deux campagnes de sondages et de fouilles archéologiques ont été menées, en 2008 et 2010, sur l’ancienne maison forte du Châtelet, touchée par les travaux de construction du nouveau pont franchissant le Bon-Nant.

Les travaux de consolidation des vestiges, dégagés à cette occasion, ont débuté en juillet et ont été terminés fin octobre 2012. Les études de projet nécessaires à la définition des interventions ont eu lieu au premier semestre de la même année, le permis de construire étant délivré le 6 juin 2012.

Consolidation et valorisation.
Comme toujours dans l’intervalle de temps qui suit les fouilles et la décision de les consolider, la végétation envahit le site et certaines parties s’effondrent, donnant une vision instable, ingrate et incompréhensible des vestiges.
La décision d’engager un processus de valorisation, sans structure de protection ou de couverture, nécessite d’intervenir selon des modalités qui peuvent, dans ce cas, se résumer en quelques points essentiels :
- le respect des niveaux de sols archéologiques, en intervenant au dessus des parties fouillées ;
- la consolidation des maçonneries et la mise en place de repères, permettant de lire les comblements opérés, ces principes associant des témoins à de légers retraits du nouveau parement par rapport à l’aplomb des murs existants conservés ;
- le choix et l’installation d’un mode de protection, réversible, sur l’arase supérieure des murs. Il s’agit  ici d’ardoises qui suivent les variations de hauteur et de forme, donnant aux maçonneries un nouveau statut, qui permet de les interpréter en tant que vestiges consolidés
- le maintien de certaines parties en « arraché » ou à l’état de traces au sol, pour mieux comprendre les liaisons entre les murs et les différentes campagnes de transformation
- la différenciation des sols est simple, - gravier pour les édifices et herbe pour les espaces découverts ; enfin, la proximité de l’à-pic des gorges du Bon-Nant a nécessité de réaliser une haie associée à un grillage solidement encastré dans le sol, pour assurer la protection.





 

Année de réalisation

Coût du projet

Entre 100K€ et 1M€

Département

Haute-Savoie

Ville

74170

Code Postal

SAINT GERVAIS LES BAINS

A propos de l'agence GUY DESGRANDCHAMPS

Plus de projets de l'agence GUY DESGRANDCHAMPS

Réhabilitation du Château de la Tour en mairie
Le projet concerne la réhabilitation de lʼancien Château de la Tour en Mairie. Sur des bases plus anciennes (XIVe-XVIe s.), l’édifice, dans ces grandes lignes actuelles, date de la campagne de travaux menée entre 1825 et 1827. Racheté par la commune en 1842, le bâtiment a servi de mairie jusqu’en... Lire la suite
Réaménagement de l’Eglise d’Yvoire et de ses abords
Les travaux engagés sur lʼéglise dʼYvoire en 2010-2012 font suite à une période de préfiguration et dʼétudes qui a débuté en 2004, à lʼinitiative de la Commune dʼYvoire qui assure la maîtrise dʼouvrage, en relation étroite avec le conseil paroissial. Ces travaux concernent les parties techniques (chauffage, électricité, éclairage, sonorisation),... Lire la suite
Réhabilitation de l'ancien presbytère de Messery
Opération : Réhabilitation de l’ancien presbytère de Messery Maître d’ouvrage : Commune de MESSERY (Haute-Savoie) Situation : MESSERY Date de mise en service : 2011 Architecte : Guy Desgrandchamps Revue AMC – N° 212 – Février 2012 Réhabilitation Extension de la Mairie de Messery (74) Lire la suite