Maison de l'Habitat

Description du projet

La Maison de l’Habitat rassemble des structures publics et semi-publics au service de l’aménagement du territoire et de l’habitat.

Ce lieu de travail et d’accueil du public se devait donc d’être exemplaire dans sa démarche environnementale et son approche architecturale. Ainsi sa vocation à fédérer les énergies et à mutualiser les besoins des 7 structures a été mis en œuvre très tôt via une démarche participative de concertation afin de correspondre aux besoins des futurs utilisateurs : bureau individuel, bureau partagé, open-space, espace mutualisé…

La proposition architecturale est pensé comme une vitrine des matériaux et savoirs-faire du territoire, le projet détourne les procédés constructifs et matériaux utilisés dans les projets de constructions de maisons individuels afin de les mettre en valeur et d’en démontrer leurs richesses et leurs potentiels. On retrouve ainsi la tuile périgourdine qui enveloppe le bâtiment et la charpente en bois massif au cœur du jeu des terrasses et escaliers extérieurs. Les agréments intérieurs font la part belle aux essences de bois locales. L’isolation des façades est prévue en paille hachée.

La Maison de l’habitat est un bâtiment vertueux à hautes performances environnementales. Il s’inscrit dans une démarque HQE sans labellisation avec le label E3 C2 qui est visé pour cette opération. Le projet prévoit notamment la mise en place de panneaux photovoltaïques, de protections solaires, d’une isolation renforcée en façade et en toiture et l’utilisation des matériaux locaux et biosourcés comme le bois, la terre cuite et la paille.

La Maison de l’habitat est volontairement très compacte, ce qui permet d’optimiser les besoins énergétiques du bâtiment. L’implantation du bâtiment permet de bénéficier de plusieurs orientations. Des doubles ou triples orientations pour les plateaux de bureaux assurant l’éclairement naturel et la ventilation des espaces de travail. Les percements des fenêtres répartis de manière régulière garantissent un apport de lumière naturelle suffisant et la modularité des plateaux de bureaux.

Année de réalisation

Coût du projet

Entre 1M€ et 10M€

Surface

5348m2

Département

Dordogne

Ville

Périgueux

Code Postal

24000

A propos de l'agence COCO ARCHITECTURE

Présentation

CoCo architecture est une agence en réseau, basée en Dordogne, dans la Drôme et l’Aveyron. En 2020, CoCo architecture pose ses valises au-delà du territoire français pour créer une agence à Vienne en Autriche. Menée par 5 associés, l’équipe d’une vingtaine d’architectes oriente sa réflexion vers une architecture contextuelle et raisonnée, respectueuse des sites naturels, économe en énergie. L’agence souhaite être actrice d’un changement de société, qui met la qualité de l’environneme...

Plus de projets de l'agence COCO ARCHITECTURE

Bureaux du centre de détention
Le programme prévoit la construction d’un service extérieur à la prison, composé à la fois d’agents administratifs et d’agents en charge des détenus en détention aménagée, ou en période probatoire. On trouve aussi le service de santé du personnel et des lieux de convivialité. Cette nouvelle construction doit donc faire... Lire la suite
Centre d’activités et de services
Asprières est un village en milieu rural, qui a connu une évolution à deux vitesses : un déclin démographique de son bourg historique et un essor des lotissements en périphérie. Au pied du fort médiéval, l’école est le lieu de convergence de ces deux univers. Le pôle d’activité regroupe des... Lire la suite
Un collège neuf dans un village
Construction d’un collège neuf pour 700 élèves, de logements de fonction, d’un gymnase et d’un plateau sportif. L’implantation du collège de Champier, s’est faite sur un champ, à proximité du centre village et d’une maison bourgeoise «Le Châtelard», dont la vocation est d’être transformée en équipement public. La construction du... Lire la suite